Températures hivernales
Les échantillons doivent être conservés entre 15 - 25°C !
Compte tenu de la période hivernale actuelle, nous vous rappelons l’importance de la maîtrise des températures lors de la phase préanalytique.

 

En dehors de cas très particuliers, tous les échantillons sanguins doivent être conservés à température ambiante (15 à 25°C) dans l’attente de la prise en charge par le laboratoire.



Il en est de même pour le matériel avant le prélèvement.

L’influence de la température est capitale dans la stabilité de certains paramètres, principalement le potassium. A titre d’exemple un tube de sang séjournant à 5°C durant 4 heures va engendrer une surestimation du taux de potassium de près de 20 % !

 
Le non-respect de ces exigences entraîne souvent des résultats faussement pathologiques dont vous constatez les conséquences à plusieurs titres : prélèvements de contrôle avec retard potentiel de prise en charge, hospitalisations inutiles, incompréhension des soignants et des patients…
 
En cas de doute, notre manuel de prélèvement en ligne (https://novabio.manuelprelevement.fr/ ou application smartphone « NOVABIO ») vous permet d’accéder à l’ensemble des renseignements relatifs à nos examens de biologie médicale.
Prescription de l'urée
Une prise en charge limitée à certains contextes seulement
ATTENTION 

A compter du 19/09/2019 la prise en charge du dosage de l'urée par l'assurance maladie est limitée, sur prescription explicite, aux 3 contextes cliniques suivants :

- sujet dialysé ;

- évaluation nutritionnelle dans une insuffisance rénale chronique ;

- insuffisance rénale aiguë.

Il est donc indispensable de renseigner le contexte clinique en cas de demande d'urémie.



Merci de votre coopération.


Diarrhées infectieuses
Approche syndromique ciblée
La gastro-entérite et les diarrhées qui l'accompagnent constituent un problème de santé majeur.

Quasiment toutes les infections impliquent des pathogènes bactériens, viraux ou parasitaires.

L'approche syndromique permet, en fonction des symptômes présentés, d'établir un diagnostic rapide et précis afin d'initier un traitement adapté au plus vite.

Les panels syndromiques ciblés utilisés pour détecter les pathogènes recourent à l'approche par PCR en temps réel et permettent de raccourcir considérablement les délais de rendu de résultats.

Vous trouverez ici des informations détaillées sur cette approche innovante récemment mise en place dans notre laboratoire.

 

Information canicule
Conservez les prélèvements à la bonne température

En ces périodes de forte chaleur nous vous rappelons que les prélèvements sanguins doivent être conservés à des températures comprises entre 15°C et 25°C jusqu’à leur récupération par le laboratoire.




En effet certains examens sont fragiles (cas du potassium notamment) : leur exposition à des températures élevées contribue à des résultats erronés à l’origine d’une prise en charge médicale potentiellement inadaptée.


Le stockage des coffrets de prélèvement au soleil est donc proscrit. En cas de séjour prolongé dans les véhicules, il est impératif de les conserver dans l’habitacle afin de pouvoir bénéficier de la régulation via la climatisation.

 


Nous vous remercions pour votre vigilance et restons à votre disposition si besoin.
En cas de doute n’hésitez pas à vous rendre sur notre manuel de prélèvement en ligne
https://novabio.manuelprelevement.fr/ 

Le laboratoire de Coulounieix-Chamiers déménage
Au Pôle de Chancelade

Le laboratoire de Chamiers sera transféré au

Pôle de Chancelade
58, avenue des Reynats



à compter du mardi 11 juin 2019.



Doté d'un vaste parking, notre nouveau laboratoire vous accueillera dans ses locaux tout neufs

du lundi au vendredi de 7h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

le samedi de 7h30  à 12h00




STANDARDISATION de la CDT selon l’IFCC
Nouveaux seuils d’interprétation à compter du 01 mars 2019
La transferrine carboxydéficiente ou transferrine déficiente en hydrates de carbone (CDT) était couramment définie comme un groupe d’isoformes (asialo-, monosialo- et disialotranferrine) dont l’augmentation du taux résulte de certaines circonstances physiopathologiques, et notamment de la présence d’une consommation d’alcool excessive et prolongée.
 
Plusieurs méthodes permettant le dosage de CDT coexistent sur le marché : HPLC, électrophorèse capillaire et néphélémétrie. Les valeurs de CDT obtenues, les valeurs de référence et les seuils décisionnels dépendent des techniques utilisées, ils ne sont pas comparables d’une technique à une autre. Les comparaisons sont donc impossibles entre les résultats de laboratoires utilisant des méthodes différentes, ce qui peut aboutir à des interprétations erronées.
 
C’est pourquoi l’International federation for clinical chemistry (IFCC) a constitué un groupe de travail consacré à la standardisation des résultats de CDT. La division scientifique de l’IFCC a validé la mesure de la disialotransferrine exprimée en pourcentage de la transferrine totale comme définition de la CDT, obtenue par une procédure étalonnée par rapport à la méthode HPLC de référence (chromatographie d’échange d’ions utilisant une colonne d’échange d’anions).
 
Dans ces conditions, la limite supérieure des valeurs de référence et le seuil décisionnel de notre technique par électrophorèse capillaire ont été réévalués :

Valeur normale : < ou = 1.7 %

Valeurs pathologiques : > 2.0 %

1.7 < CDT < ou = 2.0 : résultat non conclusif.







 

RETOUR DE PAD
Le prélèvement sans papier!
L’application IDELab (anciennement PAD) éditée par la société SIL-LAB Innovation est à nouveau opérationnelle.
Pour les anciens utilisateurs : il faut désinstaller l’application et la réinstaller (mot clef : « IDElab » dans l’Apple Store ou Android Store).
Le login et le mot de passe vous ont été fournis par sms.
L’ergonomie de l’application a été améliorée et de nouvelles fonctionnalités sont disponibles.



Consignes d’utilisation :
  • - Scanner le QR-code présent sur la planche étiquettes du patient,
  • - Prendre une photo de l’ordonnance la plus nette possible,
  • - Saisir les analyses uniquement si elles sont en nombre ≤ 3 sur l’ordonnance, sinon se contenter de saisir les tubes prélevés    (code couleur),
  • - Saisir les modalités d’envoi des résultats,
  • - Saisir les renseignements cliniques
  • - coller une étiquette patient sur la Fiche de Suivi Médical (DE-MU-101) et inscrire en gros la mention "PAD" 

Vous remerciant d'avance de votre coopération,

Les biologistes de NOVABIO


Stockage et transport des prélèvements
Attention aux températures
Les faibles températures hivernales nocturnes et diurnes imposent une gestion rigoureuse du matériel que ce soit avant ou après le prélèvement : celui-ci doit impérativement séjourner à température ambiante (20°C +/- 5°C) afin de permettre une prise en charge différée et d’éviter une interférence majeure sur les dosages biologiques comme les hyperkaliémies artéfactuelles dues à l’exposition prolongée du prélèvement au froid.
 
Les sacoches isothermes mises à disposition par le laboratoire doivent s’utiliser de la façon suivante : 




En effet l’intérêt de ce dispositif consiste à limiter les influences de la température extérieure sur la température interne mais en cas de conservation à basse température la nuit c’est cette faible température qui sera maintenue toute la journée au sein de la sacoche.
 
De même durant le transport, il est important de stocker les échantillons dans l’habitacle du véhicule et non dans le coffre afin de limiter l’influence des températures extrêmes en bénéficiant du chauffage l’hiver et de la climatisation l’été.
Dosage de la vitamine D
Changement de réactif à compter du 20/02/2018

Elecsys® Vitamine D totale II est un nouveau test innovant présentant les avantages suivants :

*utilisation d’un anticorps monoclonal anti 24,25(OH)2 D dirigé contre le principal métabolite de dégradation de la 25(OH)D, ce qui permet d’améliorer significativement la spécificité du dosage en bloquant la réaction croisée, 

*nouvelle standardisation directe par rapport à la méthode de référence (ID-LCMS/ MS de l’Université de Ghent-Belgique), elle-même traçable au NIST* standard.
 

 

Des résultats plus bas obtenus avec la nouvelle génération de réactif sont observés :

 

 

Valeurs de Vitamine D avec le réactif précédent

Biais moyen estimé par rapport au nouveau réactif

20 ng/mL

-15.2 %

> 30 ng/mL

-20.7 %

 




Spécificité analytique
 

Une étude a été réalisée selon le protocole EP07A2 du CLSI pour évaluer la réactivité croisée du test avec d'autres métabolites de la vitamine D. Les échantillons contenant les substances interférentes ont été préparés à trois concentrations de 25hydroxyvitamine D (25, 40 et 60 ng/mL). La réactivité croisée a été calculée pour chaque échantillon à l’aide de l’équation indiquée cidessous et normalisée à la réactivité croisée de la 25hydroxyvitamine D3.

 




 

 

 

L’exactitude du test Elecsys Vitamine D totale II a été vérifiée grâce aux échantillons de référence fournis par le CDC** (valeurs assignées aux échantillons par l’ID-LC-MS/MS du CDC). De plus, la trousse vient d’être certifiée directement par le CDC (Vitamin D Standardization-Certification Program). La corrélation réalisée sur cobas e 411 est la suivante :



 

 

 

*NIST: National Institut of Standards and Technology

**CDC: Center for Disease Control and Prevention


Identitovigilance
Règles de bonnes pratiques

Les échanges informatiques entre professionnels de santé étant désormais incontournables, nous renforçons nos dispositions en matière d'identitovigilance. Ces dispositions visent à garantir la continuité du dossier patient tout au long de son parcours de soin. Elles sont accessibles dans un référentiel édité par l'ARS Nouvelle Aquitaine et disponibles à cette adresse :

https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/lidentitovigilance-au-coeur-de-la-securite-des-soins

 

La certification de l'identité étant particulièrement importante dans le domaine de l'immuno-hématologie,

 

une pièce d'identité valide est demandée systématiquement au laboratoire pour tout examen de Groupe Sanguin ou RAI.

 

Nous sollicitons également nos partenaires et correspondants pour réaliser ces vérifications et nous transmettre les éléments les plus rigoureux (voir courrier ici)

Carence martiale
La ferritinémie remplace la sidérémie
Suite à la décision du 24 mai 2017 parue au JO du 22 juin 2017, le ministère des solidarités et de la santé impose de réaliser une ferritinémie en première intention en cas de suspicion de carence martiale. Cet examen se substitue, à l'initiative du biologiste médical, au dosage sanguin du fer et du couple fer + ferritine.

Le coefficient de saturation de la transferrine (comprenant un dosage de fer et de transferrine) peut être demandé :
- en seconde intention, dans le cadre d'un contrôle de carence martial (après la ferritinémie)
- en première intention, en cas de suspicion de surcharge en fer ou terrain hémochromatosique.


La sidérémie ne peut plus être prescrite isolément et devient donc hors nomenclature. Toute demande réalisée à la demande du patient ou du prescripteur en dehors des cadres ci-dessus sera donc facturée au patient à hauteur de 5 euros.

Nous vous remercions par avance de votre compréhension.
Traitements par biotine dans la sclérose en plaques
Des interférences analytiques possibles
Les médicaments à base de biotine tels que le CERENDAY® ou QIZENDAY®, utilisés dans la sclérose en plaques peuvent interférer lors des immunodosages (sérologies, troponine...) et conduire à des résultats incohérents.

Le protocole d'utilisation thérapeutique (ATU) précise qu'il est
impératif d'informer le laboratoire en cas de prise de ces médicaments et que tout résultat anormal chez un patient sous traitement doit conduire à contacter le laboratoire pour vérification des méthodes de dosage.

D'une manière plus générale, nous vous demandons de bien vouloir nous
préciser la liste des médicaments pris par les patients suivis pour une sclérose en plaques.

Nous vous remercions par avance de votre collaboration.
Electrophorèse des protéines sériques
Quand la prescrire ?
L'électrophorèse des protéines sériques (EPS) est un examen de biologie médicale qui a pour but la séparation et l'analyse des protéines sériques.

Une EPS peut conduire à détecter une immunoglobuline monoclonale, une hypergammaglobulinémie et plus rarement une hypogammaglobulinémie. La prévalence des immunoglobulines monoclonales dans la population augmente avec l'âge et leur détection est facilitée par les techniques actuellement utilisées.

Cette fiche a pour objectif de préciser les indications de prescription de l'EPS et les conduites à tenir en cas de découverte d'un "pic étroit" sur le tracé d'électrophorèse, et d'illustrer l'importance d'une bonne interaction entre cliniciens, principalement médecins généralistes, et biologistes.

Accédez à la fiche HAS ici.
Kits de prélèvement des Chlamydia trachomatis/ Neisseria gonorrhoeae
changement de conditionnement
Les 2 écouvillons cotonnés ont été remplacés par 1 écouvillon cotonné + 1 écouvillon floqué.
L'écouvillon floqué est exlusivement réservé à la collecte d'échantillons endocervicaux.
Pour la collecte d'échantillons vaginaux, seul l'écouvillon cotonné est à utiliser.



Dosage sanguin de la carboxyhémoglobine
Possibles interférences
Suite à une alerte de la DGS concernant de possibles interférences du dosage de la carboxyhémoglobine prélevée sur tube hépariné, nous vous demandons jusqu'à nouvel ordre de bien vouloir utiliser des seringues à gaz du sang pour réaliser les prélèvements veineux ou artériels dans le cadre de cette analyse.  

Nous vous remercions par avance de votre coopération.
 
Anticorps anti-récepteur de la TSH
nouvelle technique à compter du 13/06/16

A compter du 13/06/2016 le laboratoire NOVABIO réalise le dosage des anticorps anti récepteur de la TSH ou anti-RTSH.


Le dosage de ce paramètre est principalement utilisé dans le diagnostic et le suivi thérapeutique de l’hyperthyroïdie auto-immune (Maladie de Basedow).

Pour ce dosage nous utilisons le kit Anti-TSHR Cobas® commercialisé par notre fournisseur Roche Diagnostics. Il s’agit d’un test de 2nd génération utilisant un récepteur de TSH porcin solubilisé, immunocomplexé avec un auto-anticorps monoclonal de souris biotinylé dirigé contre la région C-terminale du récepteur de la TSH porcin et un auto-anticorps monoclonal humain M22 marqué au ruthénium.

 

Interprétation des résultats :

 
Dans une étude externe effectuée à partir d'échantillons provenant de 436 sujets apparemment en bonne santé, 210 patients présentant une maladie thyroïdienne autre que la maladie de Basedow et 102 patients présentant une maladie de Basedow non traitée, la valeur seuil optimale a été déterminée à 1,75 UI/L.

A ce seuil, la sensibilité était de 96 % et la spécificité de 99 %. L'aire sous la courbe (ASC) de la courbe ROC (Receiver Operating Characteristic) était de 0,99.
 
Attention le seuil de positivité de cette technique (1,75 UI/L) est différent du seuil de la technique utilisée au laboratoire Pasteur CERBA chez qui nous sous-traitions jusqu’à présent la réalisation de ce test.
 

Tableau récapitulatif :

  Nouvelle technique anti-TSHR NOVABIO Technique anti-TSHR CERBA
Seuil de négativité <1,75 UI/L <1 UI/L
Seuil de positivité ≥1,75 UI/L >1,5 UI/L

Les biologistes du laboratoire se tiennent à votre disposition pour toute information supplémentaire.


Progestéronémie
Nouvelle technique, nouvelles valeurs de référence
A compter du 13 juin 2016 le laboratoire NOVABIO utilise une nouvelle trousse de dosage de la Progestérone : la trousse Progesterone III Cobas® commercialisée par la société Roche Diagnostic.

Cette nouvelle trousse utilise un anticorps monoclonal recombinant et a été standardisée par ID-GC-MS (technique de référence). Cette trousse montre une excellente corrélation par rapport à l’ID-GC-MS et est traçable par rapport à de la progestérone hautement analogue aux matériaux de référence BCR-348R et ERM-DA347.

Pour cette nouvelle trousse, les valeurs de référence ont été ré-évaluées. Elles ont été obtenues à partir d’une cohorte de patients sains et sont indiquées dans le tableau ci-dessous :


  Progesterone III Cobas®
Population N 5-95% Percentile [ng/mL]
Homme en bonne santé 147 <0.05 – 0.15
Femmes ménopausées en bonne santé sans THS 142 <0.05 – 0.13
Femmes en bonne santé
Phase folliculaire 117 0.06 – 0.89
Phase ovulatoire 38 0.12 – 12.0
Phase lutéale 126 1.83 – 23.9
Femmes enceintes en bonne santé
1er trimestre 137 11.0 – 44.3
2nd trimestre 140 25.4 – 83.3
3ème trimestre 139 58.7 – 214


Ces valeurs de références sont celles figurant sur nos comptes rendus.

Il est à signaler que les valeurs de référence de cette nouvelle trousse sont plus basses que celles de notre ancienne trousse de dosage de la Progestérone en raison de :

  • - l'utilisation d’un nouvel anticorps monoclonal plus spécifique présentant des pourcentages de réactions croisées plus faibles,
  • - l'étude, réalisée sur une nouvelle cohorte de patients.
  •  
  •  
Les biologistes du laboratoire se tiennent à votre disposition pour toute information supplémentaire.
OESTRADIOLEMIE ET CANCER DU SEIN
Le Fulvestrant (FASLODEX®) peut significativement surestimer le dosage
Une alerte de sécurité publiée récemment par Siemens Healthcare Diagnostics nous informe que le traitement par Fulvestrant (FASLODEX®) initié dans certains cancers du sein hormonodépendants peut causer des résultats faussement élevés d’oestradiol avec les tests habituels que nous utilisons. Cette surestimation peut conduire à une mauvaise interprétation du statut hormonal de la patiente et occasionner une prise en charge médicale inadéquate.

Il est par conséquent impératif de nous signaler la prise de Fulvestrant chez les patientes nécessitant un dosage d’oestradiolémie afin d’utiliser une méthode analytique alternative.

Nous vous remercions par avance de votre coopération.
REACTOVIGILANCE
A l'attention des prescripteurs
Chère Consoeur, Cher Confrère,

notre fournisseur pour les analyses de biochimie (Roche Diagnostics) nous a informé de l'existence d'une interférence analytique pour les tests suivants : ALAT, ASAT et NH3 (ammoniémie). Il a été démontré que des concentrations thérapeutiques de sulfasalazine (SALAZOPYRINE®) et de sulfapyridine peuvent conduire à l'obtention de faux résultats pour le dosage de ces paramètres, à savoir :


 

- une sous estimation significative des résultats du dosage pour l'ALAT et l'ASAT, et/ou

- l'absence de résultats pour l'ammoniémie et l'ASAT.

En conséquence, nous vous prions de bien vouloir nous préciser systématiquement sur vos ordonnances l’existence d’un traitement par l’une ou l’autre de ces molécules afin de pouvoir en tenir compte dans la réalisation des analyses ainsi que dans le rendu et l’interprétation des résultats.

Nous vous remercions par avance de votre coopération,
 

Dr S. Le Calvez
Responsable Qualité
LBM NOVABIO

Dématérialisation de la fiche de prélèvement à domicile
Le prélèvement sans papier !
Depuis quelques mois une équipe d’infirmières libérales travaillant avec nous utilisent une solution connectée pour nous faire parvenir les renseignements nécessaires à la bonne réalisation des examens de biologie médicale.
Grâce à une application smartphone, papiers et crayons sont devenus obsolètes !

Vous pouvez découvrir le fonctionnement de ce mode de prélèvement à domicile de dernière génération ici :

Chers collègues infirmières et infirmiers, si vous souhaitez participer à notre réflexion sur la possibilité d’extension de cette solution à l’ensemble de nos sites, nous vous invitons à répondre à un très court questionnaire (2 minutes maximum) en vous rendant ici.


Merci pour votre aide et à bientôt !
VITAMINE D et GROUPE SANGUIN
CONDITIONS DE PRISE EN CHARGE PAR L'ASSURANCE MALADIE
L’Assurance Maladie nous a récemment informés de l’absence de prise en charge de certains examens de biologie médicale en dehors de contextes médicaux clairement définis. Vous les trouverez résumés ci-après. Si le maintien de l’examen est néanmoins souhaité, il est nécessaire d’avertir le patient qu’il ne sera pas remboursé et d’ajouter sur l’ordonnance, au regard de l’acte concerné, la mention « Non remboursable » ou « NR ».

 

 


GROUPE SANGUIN


Uniquement pris en charge chez :

  • - la femme enceinte (prévention de la maladie hémolytique du nouveau-né) ;
  • - le patient dans un contexte transfusionnel avéré (anémie mal tolérée, acte chirurgical à prévision hémorragique etc…).
  •  
Dans tous les autres cas (voyage, passeport, sport, institution…), l’examen n’ouvre pas droit au remboursement (coût : 68,85 euros).



VITAMINE D


Uniquement pris en charge lors :

  • - d’une suspicion de rachitisme ;
  • - d’une suspicion d’ostéomalacie ;
  • - du suivi ambulatoire de l’adulte transplanté rénal (> 3 mois après la transplantation) ;
  • - d’une chirurgie bariatrique (avant et après) ;
  • - de l’évaluation et la prise en charge des personnes âgées sujettes aux chutes répétées ;
  • - du respect du Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) de médicaments préconisant la réalisation du dosage.

Dans tous les autres cas l’examen n’ouvre pas droit au remboursement (coût : 20,52 euros).


Pour plus de détails, vous pouvez consulter les mémos édités par l'Assurance Maladie ici :

- Vitamine D

- Groupe sanguin
Villeneuve-sur-Lot
Transfert dans de nouveaux locaux
Le laboratoire de Villeneuve-sur-Lot a été transféré au :

35, avenue de Fumel



Les horaires d'ouverture sont :

- du lundi au vendredi : 7h-12h30 et 13h30-19h
- le samedi : 7h-12h30 et 13h30-16h



NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX : actualités, place de la biologie…
Indications, suivi, management des relais, conduite à tenir dans un cadre péri-opératoire…
De nouvelles molécules à activité anticoagulante on fait récemment leur apparition sur le marché français :  Pradaxa° (dabigatran) - Xarelto° (rivaroxaban) - Eliquis° (apixaban). Depuis quelques mois les AMM s’étendent, en particulier dans le domaine de la cardiologie, induisant ainsi l’accroissement du nombre de patient traités.
Dans ce cadre, nous vous proposons de faire le point sur les principales données actuellement disponibles.

 

Visualiser la présentation.

Diagnostic biologique de l'allergie
QUELLE STRATEGIE ?
La prévalence des affections allergiques est en constante augmentation depuis de nombreuses années. En Europe, on estime que 80 millions de personnes présentent des manifestations symptomatiques de maladies allergiques.

L’allergie immédiate, IgE-dépendante, est le mécanisme allergique le plus fréquemment rencontré*.

De nombreux tests de détection d’IgE sériques spécifiques d’allergènes sont actuellement disponibles. Si l’ampleur de la réponse n’est en rien proportionnelle à la sévérité de la réaction allergique, leur présence traduit néanmoins une sensibilisation correspondant à une probabilité de développer une allergie vis-à-vis d’un allergène donné.
Ces tests sériques, présentent l’avantage de pouvoir être réalisés à tout moment et ne sont affectés ni par les maladies de peau, ni par les thérapeutiques en cours.

Comment prescrire ?


La prescription de recherche d’IgE doit être conforme à la nomenclature et comporter une ordonnance pour chaque situation :

 


Remarque : les tests d’IgE totales, tout comme les tests unitaires vis-à-vis d’allergènes séparés dans un même réactif, ne doivent pas être utilisés pour le dépistage d’une allergie et ne peuvent pas figurer sur les ordonnances types ci-dessus (cotations non cumulables).


Référence : Allergy. Holgate ST et al. 4th ed. Elsevier 2012. ISBN-13 : 9780723436584.

*Identification du dosage des IgE spécifiques dans le diagnostic et le suivi des maladies allergiques. Synthèse HAS mai 2005.


Maladie thrombo-embolique veineuse
Qui et comment dépister ?
De nombreux facteurs biologiques de risque (FBR) de maladie thromboembolique veineuse (MTEV) sont actuellement disponibles. Ils sont retrouvés chez presque 40% des patients ayant présenté des thromboses veineuses. A l’inverse, la présence de ces facteurs de risque de thrombophilie n’est pas nécessairement synonyme de thrombose veineuse… Alors qui et comment dépister ?

Des recommandations pour la recherche de FBR dans le cadre de la MTEV ont été publiées en 2009.
Elles sont synthétisées dans le tableau ci-dessous :

      RECHERCHE RECOMMANDEE

      RECHERCHE NON RECOMMANDEE

1er épisode de TVP proximale et/ou EP



  • - Avant l’âge de 60 ans
  •  
  • - En l’absence de facteur déclenchant, dans le but d’adapter la durée du traitement anticoagulant et de définir les conduites à tenir pour les apparentés (grade C)
  •  
  • - Chez les femmes en âge de procréer, que l’épisode soit provoqué ou non, compte tenu de l’impact sur la prise en charge des grossesses (grade C).
  • - 1er épisode de TVP proximale et/ou EP après 60 ans (grade B)
 
  • - Thrombose veineuse superficielle (grade C)
 
  • - TVP distale, sauf détection d’antiphospholipides / anti-G2PI et d’anticoagulants circulants de type lupus chez les patients lupiques (accord professionnel)
 
  • - Chez l’homme, pas de recherche systématique en cas de 1er épisode survenant avant 60 ans, après circonstances déclenchantes majeures (grade B), et en l’absence de famille informative (grade C).

Récidive



Toute récidive de TVP proximale et/ou EP (provoquée ou non) et toute récidive de TVP distale non provoquée dont le premier épisode est survenu avant 60 ans (accord professionnel).
 

 
 

QUELLES EXPLORATIONS BIOLOGIQUES ENTREPRENDRE ?




Le bilan recommandé est le suivant :

  • - Antithrombine
  • - Protéine C
  • - Protéine S
  • - Test de résistance à la protéine C activée et/ou facteur V Leiden
  • - Mutation G20210A du gène de la prothrombine (f. II)
  • - Recherche de syndrome des antiphospholipides
  •  
Remarques :
  • le dosage de l’homocystéine (59 euros, hors nomenclature) n’est envisagé que dans les formes graves de MTEV chez l’enfant ou l’adulte jeune, en particulier lorsqu’un tableau neurologique est associé (grade C).
  • A l’exception du dosage de l’antithrombine et de la recherche de mutations des facteurs II et V, il est nécessaire de faire les explorations en dehors  d’un traitement par AVK.



 

QUELLE PLACE POUR L’ENQUÊTE FAMILIALE ?




L’enquête familiale est recommandée chez les personnes à risque thromboembolique élevé :

  • - Déficit en antithrombine
  • - Déficit en protéine C
  • - Déficit en protéine S
  • - Mutation homozygote ou double hétérozygote du f.V ou f.II

La recherche du FBR du cas index est à effectuer chez les apparentés et en cas de positivité, une étude approfondie est réalisée pour dépister des déficits combinés.
 
 
 
 
 
 
 
 
Source : Pernod G et al. Recommandations pour la recherche de facteurs biologiques de risque dans le cadre de la maladie thromboembolique veineuse. Sang Thrombose Vaisseaux 2009 ; 21 (n° spécial) : 5-11.
Evaluation du risque hémorragique :
Le temps de saignement est dépassé !
Le temps de saignement vise à explorer l’hémostase primaire in vivo. Après incision superficielle de la peau du patient, l’opérateur mesure le temps nécessaire à l’arrêt du saignement. Cet examen, régulièrement demandé dans le cadre de bilan préopératoire ou d’exploration de syndrome hémorragique, s’avère malheureusement peu sensible et peu spécifique.

La Haute Autorité de Santé, après analyse de la littérature scientifique, va même jusqu’à déconseiller sa pratique, tant pour l’évaluation du risque hémorragique préopératoire que pour le diagnostic de la maladie de Willebrand. Il existe à présent, en cas de nécessité, des actes de substitution, déjà inscrits à la nomenclature.

« Il est donc estimé que le temps de saignement apparaît comme un acte obsolète à ne plus réaliser en pratique courante »
(source : HAS - Rapport d’évaluation technologique - Biologie des anomalies de l’hémostase - Tome I : temps de saignement ; juillet 2011)
> Consultez ce rapport d'évaluation dans son intégralité
Nontron
Laboratoire transféré dans de nouveaux locaux

Depuis le 13 septembre le laboratoire Novabio Nontron vous accueille dans de nouveaux locaux au 10 avenue Jules Ferry du lundi au vendredi de 7h30 à 18h30 et le samedi de 7h30 à 13h.


 

Ribérac
un laboratoire tout neuf
Depuis le 12 mars 2012, le laboratoire NOVABIO - Ribérac vous accueille dans de nouveaux locaux.
Situés au 17, avenue de Royan, le laboratoire dispose à présent d’un parking pour faciliter votre accès à nos services.
Les horaires d’ouverture restent inchangés (lundi au vendredi : 8h-12h et 14h-18h ; samedi : 8h-12h).

 
© comevents Brive